Google s'est engagé à promouvoir l'équité raciale pour les communautés noires. Regarde comment.
Cette page a été traduite par l'API Cloud Translation.
Switch to English

Seiche: Multi-location et Powerwashing

La multi-location Cuttlefish permet à votre machine hôte de lancer plusieurs périphériques invités virtuels avec un seul appel de lancement.

Ces multiples machines virtuelles Cuttlefish peuvent partager certaines des ressources du disque hôte, ce qui vous permet d'économiser de l'espace disque. Chaque machine virtuelle reçoit une superposition de disque distincte couvrant les partitions Android (telles que super , userdata , boot ). Toute modification du disque invité est placée dans une superposition de disque spécifique à l'invité, donnant à chaque machine virtuelle Cuttlefish une vue copie sur écriture de ses partitions de disque. Au fur et à mesure que chaque périphérique virtuel écrit plus de données sur sa vue du disque, les fichiers de superposition sur le disque hôte augmentent en taille car ils capturent le delta entre l'état d'origine et leur état actuel.

Les fichiers de superposition peuvent être réinitialisés pour remettre le disque Cuttlefish à son état d'origine. Ce processus est connu sous le nom de powerwashing .

Numéros d'instance

Les périphériques Cuttlefish créent et consomment des ressources sur l'hôte liées à leur numéro d'instance . Par exemple, une connexion adb est exposée via un socket de serveur TCP sur le port 6520 pour le périphérique Cuttlefish avec le numéro d'instance 1 . Lorsque plusieurs instances sont lancées, il crée un socket de serveur TCP sur le port 6520 pour le premier périphérique, 6521 pour le deuxième périphérique, et incrémente le numéro de port pour chaque périphérique supplémentaire.

Modification du nombre maximal d'instances prises en charge

Les ressources côté hôte, telles que les périphériques réseau TAP, doivent être préallouées pour les machines virtuelles Cuttlefish. Par défaut, le paquet Debian commun à seiche fournit des ressources par exemple les numéros 1 à 10 .

Cela peut être changé en modifiant num_cvd_accounts dans /etc/default/cuttlefish-common et en redémarrant le service cuttlefish-common en exécutant la commande suivante:

sudo systemctl restart cuttlefish-common

Contrôle des instances multi-locataires

Cette section décrit comment démarrer, arrêter et nettoyer les périphériques. Cela s'applique aux launch_cvd locataire unique et à locataire launch_cvd .

Départ

Pour lancer plusieurs appareils Cuttlefish à la fois, utilisez l' --num_instances= N , où N est le nombre d'appareils à lancer. Par défaut, les appareils démarrent à partir du numéro d'instance 1 .

launch_cvd --num_instances= N

Pour modifier le numéro d'instance de départ, effectuez l'une des opérations suivantes:

  • Ajoutez l' --base_instance_num= N avec N comme numéro de première instance.

    launch_cvd --base_instance_num= N
    
  • Lancez Cuttlefish avec un compte utilisateur correspondant à vsoc- NN , où NN est le numéro d'instance de base sous forme de deux chiffres. Par exemple, pour lancer Cuttlefish avec un compte utilisateur vsoc- 01 , exécutez:

    launch_cvd --base_instance_num= 1
    

Arrêt

Pour arrêter tous les périphériques lancés par la dernière invocation de launch_cvd , exécutez:

stop_cvd

Powerwashing

Pour démarrer le périphérique dans son état d'origine (état de la construction), ajoutez l' --resume=false avec la commande launch_cvd .

// Launch and interact with your devices
launch_cvd --num_devices= N --daemon
// Stop all your devices
stop_cvd
// Restart devices in their original states
launch_cvd --daemon --num_devices= N --resume=false